Modèle pro : avoir les bons outils

Les bookeurs d’agence reçoivent de très nombreuses demandes et n’ont donc pas beaucoup de temps à consacrer à chaque modèle / styliste qui se présente. Il faut éviter de lasser, sous peine d’être rejeté, et les premières impressions doivent être les bonnes car vous aurez rarement une seconde chance. Créer un book est un travail de professionnel qui ne s’improvise pas. Il faut donc choisir ses photographes avec sagesse, réflexion et bon goût sous peine de ne jamais voir un seul contrat, ni une seule agence (et au final de perdre beaucoup d’argent pour rien). 

Qu’est ce qu’un book Photo ? 

On entend et on lit beaucoup de chose sur les books photo et la très grande majorité sont au mieux des bêtises, au pire (et c’est plus grave) de l’escroquerie. 

Et pour que les choses soient claires dès le départ, un Book photo c’est un objet physique, matériel, c’est-à-dire que les photos sont tirées sur du papier de bonne qualité et présentées dans un classeur. Les galeries en ligne ne sont pas des Book. Si les modèles amateur peuvent s’en satisfaire, en tant que professionnel ou futur professionnel, il vaut mieux éviter sauf à vouloir tuer dans l’œuf votre début de carrière. 

Appelé aussi portfolio (ou portefolio par l’ancienne école), le book photo est le principal outils des candidats pour des castings. Le book sert à déterminer votre caractère photogénique qui peut être différent de l’image que vous laissez paraître dans la vie quotidienne. Généralement, un book est constitué d’une vingtaine de photo. Les photos doivent être les plus variées possibles afin de montrer l’étendu de votre palette, de votre savoir-faire (prises de vues en studio ou en extérieur). Il doit impérativement laisser paraître le modèle et non le travail de la maquilleuse ou du photographe (pas de photo excessivement retouchée). Enfin, les photos doivent provenir de différents photographes afin de montrer votre savoir-être. On ne fait pas un book avec un seul photographe. 

Pour un débutant qui souhaite postuler aux castings ou démarcher des agences, il doit faire ce qu’on appelle dans la profession un « book starter » qui présentera moins de photo et sera plus classique dans sa présentation et dans le choix des photos. 

Au book photo, on rajoutera pour les mannequins expérimenté un Pressbook regroupant des photos réalisées dans le cadre de leurs prestations (photos éditoriales, publicités, affiches, etc.) afin de montrer leurs références professionnelles. 

Le book n’est pas un objet figé. Il évoluera avec le temps (il doit donc être remis à jour régulièrement) et avec les castings (il doit donc être adapté aux objectifs du casting). C’est un investissement financier important mais nécessaire et il doit être réellement vu comme un investissement donc comme quelque chose qui vous apportera un retour sur investissement. Faire un book au moindre coût c’est la meilleure façon de perdre votre argent. 

Attention, il n’est pas bien vu de découvrir une panoplie de collaborations dévalorisantes sur les moteurs de recherches et certaines attitudes sont à éviter. Il est donc primordial de faire attention aux photos que vous mettez en ligne sous peine de voir tout votre investissement sur votre book mis à néant. Et le meilleur moyen pour faire cela est de faire vos séances photos avec des photographes professionnels qui maîtrise le sujet. 

Qu’est ce qu’un Pola ? 

Il s’agit tout simplement de photos qui montrent le modèle/mannequin d’une façon naturelle, c’est à dire, sans lumière sophistiquée, sans retouche, sans vêtements sophistiqués/amples qui cachent ou accentuent vos formes (sous-vêtements push-up par exemple) et avec pas/peu de maquillage. Un débardeur noir près du corps et un pantalon slim, ainsi qu’une paire d’escarpins suffisent. Très rarement, on vous demandera des Polas en lingerie et encore moins en nu, et surtout pas si vous n’êtes pas déjà en agence. 

Avec des photos à jour, on peut facilement apprécier la morphologie du corps, la couleur de la peau (bronzage? traces de bronzage?), la longueur et la couleur des cheveux… peu de temps avant la prise de vue. Avoir quelques Polas récent en stock permet de les laisser aux agences démarchées ou aux bookeurs. Beaucoup d’agences de mannequins proposent des polas pour leurs clients sur leur sites, et ces photos sont mises à jour régulièrement. L’agence vous demandera donc régulièrement des polas récents, au format papier ou numérique. Du coup, ces photos sont à renouveler régulièrement ou après des changements importants (prise/perte de poids, tatouages, grossesse, coupe/coloration des cheveux…). 

Dans un petit ensemble de polas, on trouve des photos du visage/buste – de face/de profil, avec cheveux attachés/détachés. Ensuite, il y a les photos du corps entier (dont au moins une en plan pied, le reste peut-être en plan américain) avce des photos de face, de trois-quart, de profil et éventuellement de derrière. 

Rôle du montage composite ? 

Le « montage composite » est une plaquette cartonnée, recto-verso au format A5, présentant un extrait optimal du book photo et qui constitue une véritable carte de visite pour le model/mannequin/artiste à remettre aux recruteurs lors des castings. Un montage composite de mannequin se compose généralement d’un recto avec 1 portrait + le prénom + ses coordonnées (ou celles de son agence) et d’un verso avec 2 à 6 photos diversifiées + ses mensurations. Le montage composite de l’artiste a une durée de vie relativement courte car il est voué à être renouvelé régulièrement au fur et à mesure de l’évolution du book.

Using Format